Et hélas se ressemblent...

On regarde sur le bon coin, on appelle, on visite,

mais il y a toujours un MAIS... 

trop petit, une cour et pas de jardin, jardin immense et maison minuscule,

trop lourd, trop typé....

il y a aussi des discutions irréelles...

- non on ne veut pas faire une chambre dans la cave!

haa mais y'a la place et y'a même une lucarne..

- hein qu'est ce que tu dis mon amour? quoi je ne t'entends pas !  

haaaaaa c'est l'autoroute! au fond du jardin...

- il y a 2 étages mais y'a pas d'escaliers dedans ils sont dehors !

ha oui l'hiver en pleine nuit pour faire pipi faut passer par l'escalier extérieur!

haaa quand il pleut aussi faut mettre l'imper pour aller prendre le petit dej

- mais ou est le jardin?

haaa c'est en face faut traverser la rue !

- il y a des chaussons sous la table, le journal plié à côté du canapé,

les cotons tiges usagés sur le rebord du lavabo,

toutes les photos de famille aux murs, 

- il y a toujours quelqu'un qui vit ici?

- haaa dame non, elle est en maison de retraite depuis 3 ans (gluuppsss)

- sont beaux et grands les arbres !

haa c'est bien on voit pas la nationale de la maison! mais on l'entends ! pour sur !

- c'est quoi au fond du jardin?

haaaaaaa c'est le dépotoir du voisin y mets ça là pour nous emmerder, on est fâchés!

- on est obligé de passer par les wc pour aller dans le salon?

haa ben oui le pépé il avait fait les water pour la mémé

-c'est gentil mais c'est étonnant comme emplacement..

-ben oui avec la cheminée il a pas pu faire autrement !

 

Dans les agences, ils font la grimace..

"avec un budget de 85.000€ net vendeur vous ne trouverez pas, ou faut pas être pressés"

et ils nous font visiter des biens à 150.000 en nous disant qu'il y a possibilité de négocier...

négocier oui mais à 85.000€?

ils nous regardent l'air dubitatif " ha non quand même pas!"

ben alors pourquoi on perds notre temps? pas la peine de nous faire déplacer !

on est preneur pour 85.000 pas plus

"vous trouverez jamais !"

pffff si on va trouver, c'est bien caché, mais elle est là, quelque part...