J’aime aller dans les boutiques bio,

plus par plaisir que par conviction ….

Il y a (parait il..) une bobo qui sommeille en moi…

J’aime l’odeur, le calme qui règne dans ces boutiques

J’adore y flâner, découvrir des aliments aux noms étranges :

le pain des fleurs, le rapadura, du miso, du gomasio, de l’ail des ours

 les thés des jardins de Gaïa  me font rêver, ils ont la promesse de destinations lointaines et

parfois inaccessibles pour les personnes ne sachant ni rêver ni entendre (suivre mon regard…)

 Prendre le thé  avec les anges,  le premier flocon, soleil d’hiver,

le love suprême,

les neiges de l’himalaya

et les lumières d’orient…

il y a aussi des compléments alimentaires possédant 1000 vertus,

dont les noms ont dû

autrefois être gravés dans les grimoires de sorcière…

le vinaigre des 4 voleurs, baies de goji, élixir du suédois, spiruline, acai en poudre…

des objets parfois étranges souvent jolis, des bracelets en pierre, des lampes de sel de l’himalaya,

du commerce équitable

« équitable pour qui ? demande Mr G qui se moque de moi,

m’embrasse dans le cou

au beau milieu de la boutique

En me chuchotant  «  tu es ma bobo à moi »

oui on est un peu simple parfois… 

perdu au milieu des graines de courge, du sésame grillé, des noix du brésil

Noyé dans tout ce lait de riz, d’amande, d’huile de chanvre, de coco et de lin

Il a peur, il a peur que l’envie me prenne de changer totalement de style de vie,

que je lui demande de nous construire une maison en paille,

que l’on milite pour la protection de la nature,

que la princesse soit obligée de jeter ses vernis à ongles flashy et nocifs

pour ne mettre que du vernis beige,

blanc ou rose sans colorant ni graisse de dahut,

qu’on ait des toilettes sèches, qu’on se lave à la rivière,

qu’on ait plus internet !!!!

Il n’aime pas les clients ici, ils les trouvent faux, ils se la racontent,

Ça joue les écolos et sur le parking sont garés des gros 4.4 qui puent

 Je le rassure, j'ai bientôt terminé..

«  mon amour, il reste la corne de licorne en paillettes à peser et on a terminé »

sous le regard courroucé des clients, il ronchonne,  

raconte exprès des bêtises à grand renfort de gros mots

troublant ainsi la pureté du lieu..

je détourne son attention en l’entrainant vers les encens,

alors que délicatement je hume les bâtons et les boites aux si jolis noms,  

lui beugle comme un âne

«  pouah  « cannelle fenouil miel » c’est dégueulasse, ça va encore dauber dans le salon »

J’essaie de l’amadouer avec les encens aux noms si doux

« élan vers la lune » «  prince parfumé » « orchidée de jade »

ou encore « brise orientale »

Rien, il n’aime rien !

étant habituée à nos différences de goût,

je choisis comme pour moi !!!

Ça ne fait que 15mn que nous sommes dans la boutique que déjà la musique l’indispose

«  ça me pète les couilles les bols tibétains !"

ce à quoi je lui répond qu'il y a pire comme musique !

" oui dit-il, la danse nuptiale des baleines ! »

Il tripote les paquets  «  pouah c’est quoi cette horreur ? » 

Stooooop !!! là on dirait moi !

 Mr G est moins nuancé...

 «  qu’est ce que c’est que cette merde ?

PUTAIN tu as vu le prix !

y’a des cons qui achètent ça ?

j’en veux pas dans mon assiette,

tu as vu la couleur on dirait de la merde »

dit il devant un client médusé qui regarde la même chose que lui

et qui prend l’air choqué de celui qui découvre des additifs dans son tofu.

je le fais taire avec la promesse de bananes séchées

«  tu sais mon amour celles qui te rappellent ton enfance »

Un vrai sale gosse !

je suis sauve pour cette fois!

Son regard me supplie de vite vite terminer il préfère aller au supermarché,

                  (il préfère surtout m’attendre à la maison devant un film d’horreur)

ici  tout le monde se ressemble, sauf nous…

il déteste cet air qu'ils affichent, ils ont l'air de ceux qui savent…

                                          Qui détiennent la vérité,qui possèdent la discipline 

                                                les bonnes femmes sont moches,

et les mecs ont l’air con avec leur chariot de grand-mère...

il n'aime pas ce côté

" je suis sain je prends soin de ma santé MOA"

Ici, pas de danger de croiser des petits manouches la bouche pleine de bonbons

qui font la langue fluo,

pas de gosses braillant la morve au nez et se prenant des beignes,

pas de mères excédées par une progéniture infernale, 

pas de fillette sautillante qui chantonne dans les rayons…

Pour l'ensemble des clients Mr G

doit ressembler à tout ça en même temps!

Enfin on arrive à la caisse, la fin du calvaire est proche

Pour Mr G ici c’est une sorte de secte

(je sais la comparaison est forte),

ou les gens chuchotent des mots incompréhensibles,

font des débats pour public averti

autour d’un kombucha

en débattant sur l'utilité des bains dérivatifs..

 "Pas de ça chez moi ! "  clame t-il dans la voiture

Puis il se radoucit

«"Bon sang tu sais que je t’aime ? si c’est pas une preuve d’amour ça !! "

Bien sur mon amour,

allez hop rentrons vite à la maison que je mitonne

ce crumble de courges butternut  au tofu soyeux...